Bolivie: Des paysages variés à couper le souffle

Auteur

Mélissa

Mercredi - 16 Mai 2018

 Nous partons de Montréal en début de soirée et arriverons à La Paz, en Bolivie, le lendemain matin. L'aéroport est à 4000 mètres d'altitude! C'est la capitale la plus haute du monde.

Nous avons décidé de prendre quelques jours de cours d'espagnol ici à La Paz. Nous commençons à nous habituer à l'altitude (plus long que prévu) et aux subtiles interactions entre piétons, voitures, trottoir détruit, route en construction à la pelle, absence de signalisation…

Chacaltaya

À l’écart de la tumultueuse vie urbaine, l’une de nos plus belles excursions fut l’ascension du Chacaltaya, à 5400 mètres d'altitude. On est vite surpris par le manque d’oxygène, et l’essoufflement. Chacun de nos pas étaient lourds et lents. Le Chacaltaya se situe devant le Huyana Pososi, qui culmine à 6088 mètres avec ses neiges éternelles. La vue était époustouflante. Un peu plus bas, on pouvait constater l’impact des changements climatiques. Les neiges éternelles ayant fondues, une veille station de ski est maintenant hors d’usage.

El camino de la muerte (la route de la mort)

Les routes de la Bolivie ne sont pas des plus sécuritaires, mais l'une d'entres elles les surpasse toutes. Son nom: El camino de la muerte (la route de la mort). Et nous, on l'a descendu en vélo! Une vraie dose d'adrénaline. En fait, il s'agit d'une activité prisée des touristes. Évidemment, nous avions un guide et des vélos extraordinaires. La descente a duré environ quatre heures. Au bas de la montagne nous attendait un refuge animalier. Des singes, des perroquets, serpents, tortues, caïman... Une très belle journée et notre plus belle promenade de vélo à vie!

Salar d'Uyuni

Le soir même, nous sommes parti pour Uyuni. Le surlendemain, nous parcourions le désert de sel et cela pour trois jours. Le salar (désert de sel) de Uyuni a été créé lors de l’élévation des plaques tectoniques qui ont produit les Andes. En sortant de la mer, ces nouvelles montagnes ont emprisonné une mer salée à l’intérieur du territoire bolivien. Cette mer s’est ensuite asséchée et a ainsi créé ce désert blanc. L’effet est vraiment spectaculaire. Nous y avons donc passé trois jours et deux nuits dans les environs. Cactus, geysers, volcan, arbre de pierre, hôtel fabriquée en sel, llama, alpaca, flamands roses, lac vert, rouge et blanc, se sont succédés sur environ 600 kilomètres. D’une beauté à couper le souffle !

Le Parc Madidi

Après quelques temps à La Paz, nous avons quitté tôt le matin pour Rurrenabaque, la porte d'entrée de l'Amazonie en Bolivie. La sensation d'un petit avion et ses vibrations sont plutôt surprenantes. Une heure plus tard, on pouvait observer le Rio Beni, que nous allions parcourir le lendemain. Pour nous accueillir, une différence de presque 30 degrés. Le lendemain, on part pour 5 heures de bateau, à contre-courant. A plusieurs reprises, les guides doivent mettre le pied à l'eau pour pousser le canot. Le Parc Madidi à la réputation d'être le milieu protégé avec la plus riche biodiversité sur la planète. Les paysages sont magnifiques. Outre des jaguars, des pumas, des dauphins roses de rivière, on peut y observer le plus gros rongeur au monde: le capybara. Avec notre guide, on a aussi vu des tortues, de splendides papillons, des crapauds géants et toxiques, des toucans, une tarentule et beaucoup de coquerelles. On a même trouvé des caïmans lors d'une promenade nocturne en canot. Plusieurs espèces de singes ont croisé notre chemin. Nous avons choisi, le Chalalan, parce qu'il s'agit d'un projet d'écotourisme mis en place par une communauté vivant toujours dans la jungle. Ils se battent très fort pour la protection du territoire, de sa faune et de sa flore. Les profits retournent au village et le lodge donne du travail à une bonne partie d'entre eux. National Geographic leur a consacré plusieurs articles, en tant que modèle du genre. La sincérité de leur engagement ne fait aucun doute. Une expérience vraiment inoubliable !

La Bolivie offre une variété impressionnante de climats et de décors. J’aurais tant à dire… Nous avons adoré ! Les gens sont vraiment gentils et accueillants, les paysages sont magnifiques et surprenants.

Photo : El camino de la muerte

Photo : El camino de la muerte


Photo : El camino de la muerte


Photo : singe du refuge qui fouillait dans nos poches de pantalon.


Photo : ascension du Chacaltaya


Photo : Uyuni

Photo : Vieille station de ski fermée suite à la fonte des neiges éternelles.

Nos publications

Choisissez votre destination

Collection Été Summer

Destinations printemps/été

Collection Printemps Spring

Destinations automne/hiver

Recevez un cadeau surprise dans votre première valise

Entrez votre adresse courriel afin d'obtenir notre code promo

Merci! Voici votre code promoFlying15

Faites votre valise maintenant

Charte des grandeurs

Charte des grandeurs

Notre charte des tailles vous donne une idée générale des mesures, mais chacun de nos modèles est taillé légèrement différement. Toutefois, tous nos vêtements sont extensibles et ont une taille élastique. Pour nous permettre de mieux vous conseiller, veuillez communiquer par courriel à info@flying7.ca pour nous indiquer vos mensurations. Nous vous répondrons dans les prochaines heures.

×